Découvrir le projet

Le projet de transport par câble, Câble C1, sera le premier téléphérique d’Île-de-France. Il reliera Créteil à Villeneuve-Saint-Georges via Limeil-Brévannes et Valenton.
Le projet en bref Les cabines Un projet intégré Un projet élaboré en lien avec les acteurs locaux Le calendrier Le coût et le financement Les acteurs

Le projet en bref

Le projet de transport par Câble 1 ou C1 sera le premier téléphérique d’Île-de-France. Il reliera Créteil à Villeneuve-Saint-Georges via Limeil-Brévannes et Valenton.

Le parcours du Câble 1 s’étendra sur un itinéraire de 4,5 kilomètres entre le terminus de la ligne 8 à Créteil Pointe du Lac et le quartier Bois Matar à Villeneuve-Saint-Georges. Le tracé est ponctué par cinq stations espacées de 500 à 1 800 mètres. Toutes de plain-pied, elles ont été pensées pour garantir une accessibilité universelle, ce qui est une première mondiale pour ce type de transport.

Innovant, le transport par câble apportera une réponse concrète aux difficultés quotidiennes de déplacements des habitants de ce territoire (réseau de transports collectifs restreint, bus ralenti par les embouteillages, etc.), À terme, il permettra de desservir plus de 20 000 habitants et 6 000 emplois. Les Villes de Limeil-Brévannes, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges seront ainsi désenclavées et connectées à la ligne 8 du métro à la station Pointe du Lac et à l’ensemble du réseau de bus de ce secteur.

Le Câble 1 s’intègre dans une dynamique générale d’amélioration du cadre de vie des habitants et des riverains. Le projet a ainsi été pensé pour minimiser son impact environnemental et pour s’intégrer harmonieusement dans le paysage. Dans cette optique, la Région et le Département travaillent sur la création d’une coulée verte étendue sur plusieurs communes, dénommée la Tégéval, en cohérence avec le projet de téléphérique. Le Câble 1 la survolera sur environ 1 300 mètres.

Le transport par câble est également le plus adapté à ce territoire, marqué par de nombreux obstacles et coupures urbaines (lignes de train, grands axes routiers, lignes à haute tension).

Après un dialogue compétitif d’environ un an, Île-de-France Mobilités a choisi le groupement DOPPELMAYER France SAS (mandataire) / SPIE BATIGNOLLES GC / France TRAVAUX / EGIS RAIL / ATELIER SCHALL, pour la conception, la réalisation et la maintenance du Câble 1.

En bref, le projet de transport par Câble C1  c’est :

  • Connecter le territoire au cœur du département, à ses grands équipements (universités, hôpitaux, etc.) ainsi qu’au reste de la Région Île-de-France.
  • Désenclaver les villes de Limeil-Brévannes, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges ;
  • Minimiser l’impact du projet sur l’environnement (limitation de l’impact paysagers et acoustique dans un milieu très dense et contraint)
  • Relier les quartiers densément peuplés (Bois Matar, Temps Durables, etc.) au terminus de la ligne 8 de métro, aux bus 393 et TVM et à l’ensemble des lignes de bus en correspondance avec les futures stations.
  • Créer un transport en commun attractif, innovant et accessible, adapté aux enjeux et à la géographie du territoire dans des conditions de confort optimales (les voyageurs seront assis)

Les cabines

La fréquence des cabines sera inférieur à 30 secondes tout au long de la journée. Les cabines pourront accueillir 10 personnes assises. La modularité des cabines envisagée par Île-de-France Mobilités permettra d’accueillir des personnes en fauteuil roulant, des poussettes,… Les vélos pourront également être embarqués directement à l’intérieur

 

Le modèle de la cabine est encore en cours de réalisation, et est spécialement conçu pour le transport en milieu urbain.

 

Dotées de larges portes, les cabines seront accessibles pour l’embarquement et le débarquement à une vitesse très faible (9 cm/s).

Présent dans toutes les stations, le personnel exploitant s’assurera, entre autres, de la sécurité, des bonnes conditions d’embarquement et de débarquement et de la gestion des flux.

La technologie choisie pour les cabines alliera régularité et confort de déplacement pour les usagers.